Objectifs & Enjeux du Projet Up

La réflexion des candidats sur les enjeux du territoire de la Côte d'Albâtre

Un des spécificités du concours Up repose dans son approche territoriale.

 

Les enjeux sont définis de manière transversale avec les différents aspects que peut présenter le territoire (économie, transport, santé, environnement, culture,...). Ces enjeux donnent les lignes directrices pour le développement et l'avenir du territoire. En portant leur réflexion sur ces enjeux, les candidats seront en mesure de proposer une vision de la Communauté de Communes dans sa globalité.

Quatre dimensions pour des idées inédites sur le territoire !

La conception des enjeux a défini quatre lignes directrices pour le développement du territoire. Les projets que proposeront les candidats devront tenir ensemble l'innovation, la structuration, la connexion, et l'attractivité du territoire de la Côte d'Albâtre.

Imaginer des activités économiques innovantes en s’appuyant à la fois sur les forces existantes (mer, agriculture, tourisme, patrimoine, agroalimentaire…), la spécialisation de domaines (lin, activités autour du cheval, activités autour de l’aérodrome de Saint-Valéry - Vittefleur, production énergétique alternative…), les projets en cours (zone de développement économique et touristique, Lac de Caniel…) et en créant de nouvelles activités inédites sur le territoire ou jamais vues ailleurs. Se projeter, dessiner une vision « d’après-centrale nucléaire ».

 

Dépasser la contradiction du développement et de la préservation des paysages en proposant des architectures nouvelles pour les bâtiments industriels, tertiaires et agricoles intégrées au paysage.

 

Penser les aménagements durablement en considérant la dimension écologique comme un support d’innovation avec une attention sur les particularités (falaises, vallées, littoral, territoire agricole et touristique…).

 

Accompagner la transformation territoriale en développant des innovations sociales et fonctionnelles pour favoriser la participation des populations.

L’espace : anticiper les changements structurants et faire du territoire un pôle dynamique, identifié et intégré dans des ensembles plus larges (Ligne Nouvelle Paris Normandie, Grand Paris, Axe Paris Seine, regroupement des régions, redécoupages territoriaux…). Contribuer à l’équilibre et au maillage en renforçant les repères existants et en créer des nouveaux à partir des réserves foncières de la CCCA.

Le temps : considérer la temporalité propre au territoire en pensant la complémentarité des espaces en fonction des pratiques.

Les activités : mettre en cohérence les richesses du territoire, par exemple l’utilisation des matériaux « éco-locaux » comme levier-économique et comme transversalité (préservation des paysages, écosystème, agriculture, économie non délocalisable, formations…).

Proposer un plan et une gestion des flux plus complète et plus efficace en intégrant tous les modes de transports et de déplacements dans un contexte problématique (réseau routier secondaire, disparition du chemin de fer, autoroute en retrait, espaces agricoles  à connecter aux mobilités cyclistes et piétonnes).

Relier l’arrière-pays et le littoral en transformant le trait de côte en trait d’union et valoriser la mer comme un support d’activité intégré au territoire global. Travailler l’épaisseur et la complémentarité paysagère en créant des liens grâce à l’activité (sociale, culturelle, économique, touristique, sportive…).

Favoriser les liens avec les territoires voisins limitrophes par la terre, la mer ou les transports (Estuaire de la Seine, grandes villes, les côtes anglaises et le New Forest…).

Rapprocher les populations et les générations et penser des aménagements accessibles pour tous.

Utiliser les innovations technologiques comme un facilitateur de connexions, un catalyseur du rapprochement social et du développement économique.

Faire connaître le territoire aux populations d’ici et d’ailleurs en valorisant l’exceptionnalité patrimoniale et paysagère (clos-masure, patrimoine architectural, environnement, faune, flore, littoral…).

Inventer une signature territoriale physique, symbolique ou évènementielle identifiée et appropriable à différentes échelles (habitants, image nationale et internationale du territoire, visiteurs, entreprises…).

Attiser l’envie de découverte du territoire par tous et augmenter les séjours des visiteurs à court, moyen et long termes.

Faire venir et rester les jeunes et les moins jeunes grâce au cadre de vie pour bien grandir et bien vieillir en favorisant le renouvellement démographique, le maintien des écoles, l’installation de services de proximité et de professionnels de la santé, et en imaginant des formations en lien avec les réalités du territoire et l’innovation économique.

logo UL.png

Adresse

Urban Project Territoire d'Albâtre

Université Lille 1 : Sciences & Technologies

Cité Scientifique - Laboratoire TVES

UFR de Géographie & Aménagement 

​59655 Villeneuve-d'Ascq Cedex

Téléphone

(+33) (0)3.20.33.70.53

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page

Contact

upalbatre@gmail.com

upalbatre.org

Copyright

2015-2016 UP Territoire d'Albâtre

Laboratoire TVES, Lille 1

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now